Nous utilisons des cookies afin d’améliorer le fonctionnement de notre site pour l’utilisateur. En cliquant tout lien sur cette page, vous marquez votre accord pour l’utilisation de cookies. En savoir plus.
J’accepte

La vie ouvrière à Gand au XIXe

La lutte sociale pour le bien-être de l’ouvrier.

Au XIXe Gand était la ville la plus industrialisée de la Flandre. Le prolétariat industriel menait une vie difficile, voire lamentable. Les ouvriers mal payés vivaient dans des taudis misérables. Le début de la révolution sociale.


En savoir plus

Vous vous promenez le long des anciennes cités ouvrières. Souvent ces demeures ne disposaient que d’une seule pièce où devait vivre, sans le moindre confort, une famille nombreuse. Forcément cette situation pénible a provoqué des réactions. Les ouvriers ont créé des organisations pour mener la lutte vers une meilleure vie. Souvent les manifestations ouvrières se sont déroulées au Marché du Vendredi. Le guide vous en raconte tous les détails.

Cependant, il n’y avait que la succession des misères. Il y avait aussi la récréation dans les salles de fête. Il y avait les fanfares des ouvriers. Il y avait le théâtre populaire.
Cette promenade vous permet de découvrir la vie dure et tumultueuse des ouvriers du XIXe.

Déclaration du client - mesures de corona
Informations pratiques
Info
  • Rendez-vous au Vrijdagmarkt (Marché du Vendredi) à côté du monument de Jacques Van Artevelde.
Lieu de rendez-vous Vrijdagmarkt, statue Jacob van Artevelde
Fin de la visite
Langues Néerlandais, Français, Anglais, Allemand, Italien, Espagnol, Russe
Prix à partir de € 85
Durée 2 h

Partager